Circonscription IEN Sens 2 - Education Nationale
Accueil  >  ROLL  >  Activités de remédiation/perfectionnement au cycle 2  >  Organisation en ateliers > Pourquoi et comment travailler en ateliers au cycle 2 ?

Rubrique Ateliers de lecture écriture : généralités

Pourquoi et comment travailler en ateliers au cycle 2 ?

Le 30 avril 2010 - Michel Savy
POURQUOI ?
Le résultat des évaluations fait apparaître généralement la grande hétérogénéité du groupe d’élèves de la classe et il semble difficile d’imaginer que l’on puisse enseigner de manière collective. Si un certain nombre d’activités peuvent (et doivent) s’adresser au groupe classe, les activités d’enseignement de la lecture et de l’écriture ne seront réellement efficaces qu’en petit groupe.
En grande section, l’organisation des ateliers va de soi, cela semble moins évident dès le cours préparatoire car l’enseignant se croit obligé d’ enseigner collectivement pour s’assurer d’une transmission de savoirs identique et permanente pour tous les élèves de la classe ; on sait bien que dans ce cadre, seul le « ventre mou » de la classe aura une chance de bénéficier de la séance, les élèves les plus avancés , comme les « dépassés » n’y trouvent pas leur compte.
COMMENT ?
Les modes d’organisation devront varier car il ne s’agit pas de reproduire des « groupes de niveaux » permanents et hermétiques ; plusieurs solutions sont possibles :
- des petits groupes de besoin spécifiques (phonologie, compréhension…) et variables au cours de l’année selon les progrès réalisés
- des petits groupes hétérogènes d’apprentissage où seront privilégiées les interactions entre élèves de compétences inégales pour la réalisation d’une même tâche (écriture d’un mot, d’une phrase, lecture-découverte d’une phrase, d’un petit texte…)
- des ateliers permanents (production d’écrit, lecture oralisée de comptines et poésies, lecture d’album…) où les enfants s’inscriront à tour de rôle dans le cadre de projets individuels ou collectifs.
La fréquence des ateliers dépend de la volonté de l’enseignant et des possibilités d’organisation au sein de l’école ; cela peut aller d’une ou deux séances quotidiennes de 40mn à une seule séance hebdomadaire ; dans tous les cas, la régularité de l’action est un gage de réussite.

La mise en place d’ateliers implique obligatoirement le choix d’activités à pratiquer en autonomie pour la plupart des groupes, seul un atelier doit retenir la présence effective de l’enseignant ; cette présence peut n’être nécessaire qu’en début de séance ou pour toute la séance, le choix des activités proposées dans les autres ateliers en découle.