Circonscription IEN Sens 2 - Education Nationale

Rubrique La philisophie à l'âge de la maternelle

IV- Place dans les programmes

Le 26 avril 2010 - Michel Savy

Se situer par rapport aux attentes institutionnelles :
Il existe 3 textes de références :
- La loi d’orientation et des programmes pour l’avenir de l’école du 23/04/2005
- Le socle commun de connaissances et de compétences, décret du 11/07/2006 avec les piliers : on y retrouve un certain nombre de choses.
- Les programmes de l’école primaire, BO hors série n°3 du 19/06/2008.

D’autres textes sont intéressants par rapport à ce sujet :
Un encadrement par un ensemble de textes législatifs et réglementaires d’éducation à la citoyenneté
- Note de service du 12/11/2004 relative à l’éducation à la citoyenneté : parcours civiques.
- Circulaire du 30/11/2006 relative au comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté.
Quelques verbes d’action mis en avant dans ces textes :
S’exprimer, savoir, respecter, communiquer, tolérer … choisir, accepter, refuser, intervenir, alerter, participer, se contrôler… se révolter…

Ces textes apportent à la fois une légitimité aux pratiques et engagent vers des choix pédagogiques.

Dans les programmes 2008, on trouve des éléments dans :
1. S’approprier le langage
L’enfant fait part de ses besoins, de ses questions
- participe à des échanges, à l’intérieur d’un groupe,
- attend son tour de parole,
- respecte le thème abordé,
- communique sur des réalités de moins en moins immédiates
- rend compte de ce qu’il a observé ou vécu
2. Devenir élève
Devenir élève relève d’un processus progressif.
L’enfant va apprendre :
- à reconnaître ce qui le distingue des autres
- à se faire connaître comme personne
- à vivre avec les autres dans une collectivité organisée
- à comprendre ce qu’est l’école et sa place dans l’école
L’enfant va apprendre à poser des questions, il découvre le lien entre certains apprentissages et ses actes de la vie quotidienne.
3. Découvrir le monde
L’enfant va :
- observer
- poser des questions
- progresser dans la formulation de ses interrogations vers plus de rationalité
- adopter un autre point de vue que le sien propre et confronter sa pensée logique, ce qui lui donne le goût du raisonnement.

Au niveau des compétences concrètes développées dans ces ateliers :
- logique : raisonner, conceptualiser, problématiser, argumenter (dépasser le flou des perceptions)
- éthique ; émettre des jugements
- socio-affectives : développer son rapport aux autres, structurer sa pensée, valoriser son image, prendre en compte que tout le monde ne pense pas pareil, découvrir que l’autre peut se poser les mêmes questions, comparer opinions et expériences, se soucier de l’autre (va-et-vient pour aller plus loin).

Une progression possible :
- PS : lui permettre d’entrer en relation avec l’autre, prendre sa place dans les échanges collectifs, contrôler la parole et lui donner un cadre (les affiches fonctionnent bien à ce niveau : par description d’images, petit à petit les élèves vont se questionner, les enfants se positionnent et parlent d’eux-mêmes. Ce n’est plus une situation langagière traditionnelle)
- MS : participer à un échange collectif, relater un événement inconnu des autres, s’essayer à des techniques d’argumentation (ex. « parce que » : commencer à prendre plaisir à l’utiliser), lister énormément d’exemples, produire des phrases de plus en plus longues, acquérir du vocabulaire
- GS : insister sur la justification de l’acte, relater un événement inconnu des autres, participer à une conversation en restant dans le sujet, acquérir du vocabulaire (en rapport avec les émotions, les ressentis...)

Utilisation importante du réseau d’albums fourni par Bayard.