Circonscription IEN Sens 2 - Education Nationale

Rubrique La philisophie à l'âge de la maternelle

Introduction

Le 26 avril 2010 - Michel Savy

Intervenantes :

- Anne-Claire Beurthey, rédactrice en chef du mensuel Pomme d’Api.
- Pascaline Dogliani, enseignante en maternelle (école Le Mée sur Seine en Seine-et-Marne, ZEP, ambition réussite), PEMF ; accompagnée de la directrice de cette école d’application.
- Murielle Szac, rédactrice en chef de Popi, Tralalire et Les Belles Histoires et auteur pour la jeunesse.
br>
Présentation de la rubrique « les petits philosophes » proposée dans le magazine Pomme d’Api et de son accompagnement pédagogique pour mener un atelier philo en classe

C’est un travail qui s’appuie sur les travaux de Jacques Lévine (psychanaliste et philosophe)
Il ne s’agit pas de transmettre des textes savants mais plutôt une pratique : proposer un moment pour réfléchir à certaines notions (« où étais-je avant de naître ? »...)
C’est une façon d’inscrire les enfants dans l’humanité et d’écouter les autres.
Les rédacteurs de cette rubrique ont été sensibles à la manière dont J. Lévine considère les enfants y compris ceux en difficulté, d’où la création d’une rubrique (la passion de comprendre) pour encourager les enfants à réfléchir, à penser par soi-même.

Présentation de la rubrique :
BD qui met en scène 4 personnages qui reviennent chaque mois. Ces personnages ont des caractères très définis et très différents. Il y a
- le naïf : interroge les évidences, permet aux plus grands de se valoriser
- la spontanée : approche pragmatique des choses, très extravertie
- le poète rêveur : a des idées très personnelles et questionne ce qui permet de relancer le débat ; c’est le plus réfléchi des 4
- la « grande gueule », c’est le scepticisme : impose ses idées, provocateur, donne du piquant à la conversation, se permet des choses pour provoquer la conversation
Ces BD se posent des questions à partir d’un événement de la vie quotidienne. On reste toujours dans le questionnement : on ne donne pas de réponse.
La rubrique se termine par une grande image qui pose une question (« à quoi ça sert un chef ? » ; « à ton avis, l’école et la maison, c’est pareil, c’est pas pareil ? »....)

Conception de la rubrique : travail avec un philosophe qui renseigne sur le fond (Jean-Charles Pettier), une rédactrice et 2 illustratrices.
Pour chaque sujet, une animation dans une classe a lieu au préalable pour récolter du matériau pour écrire la rubrique : le texte est ensuite confié à l’illustratrice.
L’idée d’accompagner les supports est très vite devenue une évidence (appui de Jean-Charles Pettier, formateur à l’IUFM de Créteil : forme les enseignants et a une approche théorique et de situation de classe avec des petits) : il s’agit de fiches générales qui répondent aux questions que les enseignants peuvent se poser, des questions concrètes sur « comment organiser sa classe », sur le rôle de l’enseignant dans les interventions pendant l’atelier, les compétences développées par les ateliers et pouvant se raccrocher au langage + des fiches qui permettent de lancer un atelier philo : intérêt d’aborder tel ou tel sujet, partie pratique par rapport à soi, propositions pour animer dans sa classe ; idées pour faire une synthèse du travail mené ; bibliographie de littérature jeunesse autour du même thème.
On peut consulter le site de Bayard pour avoir des idées d’ateliers à mettre en place.
Certaines écoles sont pilotes sur ce projet (ex. Le Mée sur Seine qui est l’école de Pascaline Dogliani)